L’intégration à l’Institut Serviam a commencé le mercredi 26 août au soir, bien que de nombreuses filles soient déjà arrivées pour certaines depuis plusieurs jours pour accueillir les nouvelles et prendre le temps de s’installer. Ce fut, pour cette première soirée, un moment de rencontre et de premier contact entre les étudiantes – l’occasion de rencontrer, enfin, sa marraine !, associé évidemment à une première découverte du foyer, notamment au travers d’un sketch en présentant de manière comique les règles de vie.

Tout le monde fut ensuite réparti en équipe, et la soirée s’organisa autour de jeux de groupe, à l’image de celui du loup-garou.

Le lendemain matin, l’intégration commença dès le petit-déjeuner, lorsque l’on remarqua que plusieurs filles avaient les cheveux verts et ce, à cause de la soupe de la veille. Arriva alors le chef de restauration qui vint se plaindre de diffamation : il laissait aux étudiantes la matinée pour mener l’enquête, et découvrir qui avait empoisonné sa soupe. Commença donc le « jeu du Cluedo », un jeu à l’intérieur du foyer, ce qui permit d’en faire découvrir les endroits les plus importants : la bibliothèque, le « cachot », la cuisine, le coin télé. Il fallut par la suite donner les conclusions d’enquête ; celles-ci n’ont pas toujours été nécessairement … concordantes !

integration1

Malgré la pluie plutôt décourageante du début d’après-midi, toutes les étudiantes partirent dans les rues du quartier latin pour un jeu de piste sous forme de questions, afin de découvrir les grands monuments aux alentours, et repérer les endroits utiles pour la vie de tous les jours, comme la poste, la bibliothèque, ou le Gibert Joseph.

integration2

Une fois rentrées, que dis-je une fois sèches, arriva l’heure du repas. Et pas n’importe lequel ; ce fut autour d’une raclette que les étudiantes purent faire connaissance avec encore de nouvelles têtes. Peu après, toutes se rassemblèrent une dernière fois pour assister à des interventions de deuxièmes voire de troisièmes années concernant les ateliers que propose Serviam ; ce, après un petit documentaire sur la vie de Catherine Labouré.

Ce film en effet, car le lendemain, il fut proposé aux étudiantes qui le désiraient d’aller à la messe à la Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse ; l’Institut Serviam est depuis sa fondation sous le patronage  de Notre Dame de la Rue du Bac ; elles partirent ainsi pour assister à l’eucharistie  avec les sœurs. Le repas du midi fut sur la terrasse du foyer – par chance, il faisait alors beau !

L’après-midi, on forma deux groupes: celles qui iraient faire une visite guidée en bateau-mouche, et celles qui partiraient à vélo visiter, qui le quartier du Marais, qui les quais de Seine. Quoi qu’aient fait les étudiantes, il semble qu’à leur retour, toutes se soient montrées satisfaites de la sortie, et, plus généralement, de l’ensemble de l’intégration !

integration3

integration4